ALPINISME

Retour Menu Alpinisme

Retour Accueil

 

Belledonne

 

Pic du Pin (2342m), traversée Sud-Nord

 

Carto: 3335 ET Bourg d'Oisans

Orientation: Toutes

Difficultés: PD

Dénivelé positif: 1000m+les montées-descentes sur la crête

Pic du Pin traversée des arêtes

Vue sur la traversée

 

Voici une course facilement faisable à la journée, proche de Grenoble et avec une approche modeste. Mais il ne faut tout de même pas sous estimer la longueur de la course, 1km d'arêtes, ça peut être long. Ce parcours d'arêtes offre de petites sections sympathiques d'escalade ne dépassant pas le 3+ entrecoupées de partie rando et de vires herbeuses (qui peuvent être très délicates par temps humide). La progression se fait principalement en corde tendue. Certains passages sont aériens. Les nombreux échappatoires par des couloirs ou des rappels de moins de 50m en face Ouest permettent à une cordée peu efficace de ci engager. Mais attention, on ne parle pas vraiment de bons rochers dans le massif de Belledonne, cela est vrai pour ce parcours d’arêtes.

La description proposée ici n'intègre pas les 200 derniers mètres d'arêtes qui rejoignent le col de l'Aigleton. D'ailleurs peu de topos les décrivent. La sortie se fait généralement à une brèche entre le sommet Central et le sommet Nord.

 

Matériel : Corde d'au moins 2X30m et quelques sangles. Coinceurs inutiles.

En voiture : Rejoignez le hameau de Prabert au dessus de Brignoud (Gresivaudan). Puis empruntez la D528. Garez vous à l'épingle à 1336m.

Approche: Rejoignez le Pas de la Coche, puis dirigez vous vers le Nord en direction de la facette Sud de l’arête du Pin visible lors de la montée au Pas.

Course :

Au pied de cette face sud, plusieurs options sont possibles. La plus intéressante est sûrement l’éperon central en le remontant sur la droite III+. On peut tirer une ou deux longueurs sur cet éperon, le reste se fait corde tendue. Le tout s’assure très bien avec des sangles. Pour les deniers 50m, on peut rejoindre un couloir facile en herbes sur la droite. Vous arrivez à la petite pointe (2197m) où commence le parcours d’arêtes.

En suivant l'arête, vous arrivez au sommet d’une paroi. Pour retrouver l’arête, redescendez côté Ouest. Ensuite vous croisez la route de deux gendarmes avant et après le Pas du Pin, ils se contournent par des vires herbeuses à l’Ouest. Maintenant, vous avez en vu le sommet Sud avec sa grande rampe herbeuse. Commencez sont ascension par un pierrier,  puis par 20m d’arêtes assez raide mais facile. Quelques mètres après ce sommet, désescaladez dans une petite cheminée en III pour arriver à une brèche. Vous y trouverez un anneau de rappel. De là, continuez sur les arêtes ou descendez face est (délicat) ou plus facilement redescendez face Ouest par des gradins herbeux pour rejoindre l’arête 50m plus loin à une petite brèche munis également d’un anneau de rappel (échappatoire en face Ouest). S’en suit un superbe passage dans des aiguilles acérées de Gneiss impressionnantes en III+ qui amène au Pic Central. Puis l’arête continue jusqu’à un grand couloir raide dans lequel vous descendrez par un rappel (anneau en place). 2x30m de corde suffisent pour atteindre une petite vire herbeuse et ainsi rejoindre facilement une brèche.

Il est apparemment possible de continuer après le sommet Nord. Lors de notre traversée, la suite après le sommet Nord, qui commence par une désescalade raide, nous a semblée d’une autre envergure et plus exposée que le reste. Nous nous sommes donc arrêtés comme tout le monde à cette brèche.

Descente: Empruntez la pente herbeuse à l'Ouest de la brèche précédemment citée, 50m à 40° pour atteindre un pierrier, puis traversez à flanc pour rejoindre le sentier bien visible qui descend du col de l’Aigleton.

Quelques photos:

L'itinéraire dans la facette Sud des arêtes.

 

L'ambiance générale sur les arêtes. Au fond la rampe du sommet Nord.

 

Un des passages en face Ouest permettant d'éviter les gendarmes. Le magnifique passage des aiguilles.
 
 
  Retour Menu Alpinisme

Retour Accueil